Archer Milicien - 2

Article écrit par Alchimiste, le Wed 15-Feb-2017 10:01:46.

Archer des Milices Urbaines - Equipement

Sources : textes divers sur les Milices Urbaines dans les archives des villes (Flandres, Brabant, Hainaut)
Dates : vers 1466
Explication :voir page histoire

Tête & cou : Le casque règlementaire était la salade ouverte (c'est-à-dire sans face avant pouvant se refermer sur le visage) ou le chapel (casque à large bord). Un gorgerin pouvait être jouté pour protéger le cou, soit en plaque, soit en maille.


Buste & bras: Par-dessus leur chainse (chemise de lin écru), les miliciens portaient le plus souvent la jaque (veste rembourrée de multiples couches de lin épais et de cuir). Ils étaient identifiés par le port d'une livrée aux couleurs de la ville.


Jambes : C'est au cours des années 1460 que les chausses de plain fond apparurent. Cousant ensemble, par l'arrière, les deux jambes qui étaient auparavant séparées, et en ajoutant une pièce de tissu sur l'avant (dit le « pont-levis »), les chausses commencent à préfigurer les pantalons modernes. Les chausses de plain fond sont suspendues à un gilet par une série de nœuds tout autour de la taille. De solides bottes complètent l'équipement.


Armement : Un arc (type non spécifié mais probablement le longbow anglais), et un carquois probablement d'une ou deux douzaines de flèches forment l'équipement habituel d'un archer dans une milice urbaine. La dague à rondelle, et éventuellement une épée bâtarde (aussi dite « à une main et demi ») peuvent s'avérer utile. Pour les miliciens qui ne sont pas archers, une pique remplace l'arc et le carquois.

Mise a jour du texte par Anne La Genereuse, le Thu 8-Jun-2017 18:56:23.