Saint Sebastien

Article écrit par Webmaster, le Tue 11-Jan-2011 20:27:56.

Vie de Saint Sebastien, patron des archers.
Comme pour beaucoup de saints de cette époque, la vie de Sébastien n'est attestée par aucun écrit de son époque. Il ne nous est connu que par le culte qui lui fut rendu, longtemps après sa mort.

Selon Jacques de Voragine, Sébastien vit le jour à Narbonne en 260 ap. JC. Il grandit à Milan puis, cachant sa foi chrétienne, entra dans l'armée impériale en 283 à Rome. L'Empereur Dioclétien le nomma commandant de sa garde prétorienne.

Ce poste lui aurait permit de porter secours et réconfort aux chrétiens traqués et persécutés.



Ainsi, deux jumeaux (Marcus et Marcellianus) auraient été condamnés à mort. Supplié par leurs parents de les aider, Sébastien aurait convertit ceux-ci au christianisme, convertissant au passage le geôlier, sa femme (guérie subitement de son mutisme), et sa famille. Soit une soixantaine de personnes en toute discrétion. De même pour le gouverneur de Rome Chromatius, guérit et converti avec famille et plus de mille esclaves affranchis (ou soldats selon les sources).
Vérité ou exagération de l'Eglise (qui a souvent eu besoin de héros purs), difficile a dire.
Toujours est il que l'Empereur, fit une nouvelle rafle et assassinat tous ces nouveaux convertis. Dioclétien accusa Sébastien de trahison, et tenta de lui faire abjurer sa foi, en 288. Devant son refus, l'Empereur le condamna à la sagittation (du latin sagitta, flèche), seule chose certaine de la vie de Sébastien.



Sébastien fut donc attaché à un arbre et ses propres troupes le criblèrent de flèches. Laissé pour mort par ses troupes qui épargnèrent peut être les zones vitales, il fut récupéré par des chrétiens qui le soignèrent.

Remis sur pied, il revient devant l'Empereur pour lui faire la leçon. Celui-ci le fit bastonner (ou décapiter). Bel et bien mort cette fois, il fut jeté dans les égouts de Rome. Son cadavre fut récupéré par Lucile et enseveli près du tombeau de Saint Pierre.





Saint Sébastien devient un saint guérisseur en 680 et patron des archers en 825. Le pape Eugène II fait transférer ses reliques dans l'abbaye de Saint Médard, à Soisson, sous escorte d'archers.

Mise a jour du texte par Mandragore, le Wed 5-Aug-2015 09:52:46.