Point d'encochage

Article écrit par Alchimiste, le Sun 1-Jul-2012 16:26:18.

Le point d'encochage est l'emplacement de la flèche sur la corde. Le réglage correct du point d'encochage permet d'éviter l'oscillation verticale (marsouinage) de la flèche en vol. Il est bien évidemment important de garder un point constant afin d'avoir un tir régulier. Le nockset peut être marqué par un nock en laiton serré autour de la corde, soit par une ligature de fil.
Le nock en laiton est facile à placer (et ajuster) avec une pince adéquate. Mais il n'est pas "beau" et abime la corde.
Le nock en ligature est plus difficile à placer avec précision, nécessite souvent d'être collé pour ne pas se défaire, est plus "beau" et n'endommage en rien la corde elle-même.

Un ou deux nock ? Au dessus ou en dessous de l'encoche ? Un nock en dessous de l'encoche ne stabilisera par la flèche au repos (avant le tir, la flèche, posée sur la fenêtre d'arc, est plus lourde devant l'arc? l'encoche aura donc tendance à se déplacer vers le haut sur la corde). C'est pour cela que beaucoup préfèrent placer le nock au dessus de la flèche.
Mais des études auraient prouvé qu'un nock, au dessus de l'encoche, perturbe le vol de la flèche car la pression sur l'encoche ne serait pas régulière.
C'est pour cette raison que souvent des archers placent deux nocks sur la corde, au dessus et en dessous du point d'encrage. Cela devrait uniformiser les pressions exercées sur l'encoche.



Déterminer le point d'encochage (détalonnage):
Il est important de déterminer avec précision le point d'encochage car cela permet de faire passer votre flèche au plus près de l'arc sans qu'elle ne heurte celui-ci (donc en déviant le moins possible la trajectoire de la flèche). Ce point d'encochage changera selon la puissance de l'arc, la corde? et sera à recalculer a tout changement majeur de votre équipement (nouvelle corde, changement de spin des futs?).

Il existe plusieurs méthodes pour déterminer le détalonnage. La méthode des fûts nus consiste à tirer 3 fûts sans empennage, de façon précise et groupée, puis 3 fûts empennés de même façon, puis de comparer les résultats obtenus. Puisque nous utilisons des arcs traditionnels (incluant des longbows dans fenêtre d'arc), et à main nue (sans décocheur), la parfaite reproductibilité requise par cette méthode est quelque peu problématique. Oublions donc cette méthode pour nos arcs.

La méthode du talc (de Vincent Lalande) semble plus facile à utiliser pour nos arcs traditionnels.
Matériel : un repère d'encochage (nock-set), une pince à nock-set et du talc.
L'équerre ne servira pas dans un premier temps. Elle vous servira de point de recontrôle ultérieur.
Cette méthode consiste à utiliser la marque provoquée par le passage lors du tir de la plume coq de votre flèche sur le talc saupoudré sur l'arc.
Il est préférable de faire ces tests avec un empennage rectiligne / droit (un empennage hélicoïdal génère une marque plus large et peu précise, qui rend le réglage vraiment plus difficile)


1. Assurez vous que le Band d'arc est correct et que vos flèches sont correctes (bonne longueur, même poids?).
2. Saupoudrez avec du talc la fenêtre de votre arc à l'endroit où passent les plumes (sur le tapis mais aussi sur la partie de la poignée qui vous fait face) ; pour que le talc tienne bien, vous pouvez faire un peu de buée avec votre bouche sur le vernis (un peu comme pour faire de la buée sur des fenêtres ou nettoyer des lunettes)
3. Réglez votre repère d'encochage volontairement trop haut, à +2,5 centimètres (à l'équerre).
4. Encochez une flèche, en plaçant volontairement la plume coq coté intérieur (contre la fenêtre d'arc).
5. Vous tirez votre flèche.
6. Après chaque tir, regardez à quel endroit la plume coq laisse une trace sur le talc : il faut tirer plusieurs fois la même flèche et baisser à chaque fois progressivement votre nock-set jusqu'à obtenir une marque sur le talc qui sera à 3 millimètres environ au-dessus de l'axe de la plume coq.

Pour contrôler cette hauteur de 3mm, le plus simple est d'encocher à nouveau la flèche que vous venez de tirer, de placer votre oeil en prolongement de la flèche, coté encoche. Vous verrez en prolongement la marque laissée par le passage de la plume sur le talc et l'arc ; il faut donc déplacer votre repère d'encochage jusqu'à avoir une marque à 3 millimètres environ au-dessus de la plume coq (si vous êtes une "machine à tirer", vous pouvez descendre la marque à 2 millimètres, tandis qu'il est préférable de remonter à 4 millimètres si vous êtes débutant ou peu régulier dans votre technique ou vos tirs).


Attention : il est important de prendre votre temps et de descendre millimètre par millimètre, vous gagnerez finalement beaucoup de temps en voyant arriver progressivement la marque sur le talc au bon endroit, plutôt qu'en voulant aller trop vite et en dépassant le réglage idéal.

7. C'est à la fin de ces tirs successifs que le déplacement du nock-set devient très délicat : vous constaterez qu'il suffit de déplacer votre repère de seulement 1 demi-millimètre ou 1 tour de tranche-fil pour que la marque sur le talc bouge de 2 ou 3 millimètres (le déplacement sur la corde n'est absolument pas proportionnel au déplacement de la marque)
8. Quand vous serez arrivé au bon réglage, l'arc ne fera plus aucun bruit (si la flèche est adaptée).

Si votre repère d'encochage est réglé trop bas, il provoquera un départ de votre flèche avec l'encoche qui filera vers le bas ; évidemment, la flèche ne peut pas passer plus bas que le tapis d'arc ou le repose-flèche, donc la marque laissée par la plume coq sur le talc cessera de baisser ; en revanche cette marque changera de forme, elle deviendra moins nette, plus épaisse, ce qui vous prouvera que la flèche vient frapper de l'arrière votre tapis d'arc ou le repose-flèche, et qu'elle passe alors la fenêtre d'arc avec l'encoche qui remonte violemment suite à ce contact (la flèche se déforme alors, le choc fait un bruit caractéristique, identique à celui entendu quand le spine n'est pas bon, elle se met à voler en crabe même si ça ne se voit pas forcément à l?'oeil nu, vos tirs deviennent moins précis, irréguliers, sensibles à vos petits défauts de tir)

Cette méthode du talc permet de vérifier par la même occasion si le spine de votre flèche est correct : quand vous aurez terminé le réglage de votre détalonnage, vous pourrez de nouveau tirer avec vos plumes orientées normalement.
Comme dans les tests que vous venez de faire, les autres plumes laisseront une marque sur le talc qui vous permettra de juger si la flèche passe à proximité de l'arc, sans jamais le toucher. Tout comme dans les tirs précédents, le talc doit être à peine marqué, ce qui prouve que la flèche passe suffisamment loin de l'arc pour ne pas risquer un mauvais contact, préjudiciable au vol de la flèche. Le talc doit également être marqué de manière assez nette, ce qui prouve que la flèche ne frappe pas l'arc et qu'elle n'est pas violemment poussée vers l'extérieur par ce choc.

Mise a jour du texte par Anne La Genereuse, le Wed 5-Aug-2015 10:27:07.